BIOGRAPHIE

Artiste plasticienne Corine Borgnet a étudié aux Beaux-arts de Poitiers avant de se délocaliser à New York pendant plus de dix ans. De retour des USA en 2002, elle installe son atelier à Montreuil, où elle vit et travaille. Elle est actuellement représentée par la galerie Valérie Delaunay à Paris.  

Son adage, « Ne nous prenons pas trop au sérieux, il n’y aura aucun survivant ! » est emprunté à Alphonse Allais.

A partir de références populaires et la construction d’objets symboliques mettant en œuvre la sculpture, le dessin, la vidéo, ou la photographie performée, Corine Borgnet bâtit depuis 15 ans une œuvre protéiforme dont les ressorts sont l’absurde et l’oxymore. Mais qu’elle modélise un blob en toile de Jouy affublé d’un pavé révolutionnaire, qu’elle façonne un enfant à tête de lys ou bien transpercé de flèches, ou qu’elle construise une tour de Babel à base de Post-it usagés récupérés à l’ONU, à l’Université Columbia ou dans les rues de New York peu après les attentats du 11-Septembre, c’est toujours notre condition humaine qui est en ligne de mire – des affres troublées de l’enfance aux stigmates de l’entreprise, ou bien empêtrée dans des contradictions bourgeoises. Partant le plus souvent du dessin, cette artiste iconoclaste, « sans foi ni particule » (1), emprunte bien souvent sa symbolique au monde du tatouage et travaille sur le motif traditionnel, populaire, comme le pied de poule, qu’elle déforme jusqu’à l’apparence du keffieh, emblème d’une résistance passée à la mode. Avec  Histoire d’os ce sont surtout des vanités qu’elle expose, des objets de pouvoir et de séduction : une couronne, un diadème, une guêpière… « Tous ces signes d’apparat réalisés à partir d’os de volaille, mais aussi de taupe ou de chat, qui ne valent rien ! », dit-elle. Essayant aussi d’épurer, de faire simple, efficace, de proposer un art séduisant qui puisse happer le spectateur comme une fleur carnivore, ou bien le séduire par l’humour, Corine Borgnet propose un moment d’oubli, de contemplation visuelle et cérébrale :  nous mettant  face à  un instant d’éternité.

Extrait du texte Les insolentes vanités de Véronique Godé ARTSHEBDOMEDIAS

(1) Sans foi ni particule est le titre d’une monographie de Corine Borgnet, parue en 2017, préfacée par Isabelle de Maison Rouge, qui fut aussi la commissaire d’une exposition monographique portant le même titre à la galerie de la Voûte, à Paris.

 

 

EXPOSITIONS

 

 

Personnelles

 

2019/2020

LE DERNIER SOUPER, Galerie Valérie Delaunay, Paris, texte de Paul Ardenne.

2019

J’AI UN DOUTE, IGDA 2.0, Caen.

Salon DDessin2019, artiste invitée, Atelier Richelieu, Paris.

L’ANTICHAMBRE DE L’AU-DELA, commissaire Isabelle de Maison Rouge, sur invitation de l’agence Alta Volta, Hôtel la nouvelle République, Paris.

LES RECETTES DE L’IMMORTALITE Dali+Corine Borgnet, Dali Montmartre, Paris.

2018-2019 

AMOURS ETERNELLES, Galerie Valérie Delaunay, Paris.

NO MAN’S LAND, Atelier des Vertus, invitée par Katia Feltrin, Paris.

2017

SANS FOI NI PARTICULE, exposition personnelle, commissaire Isabelle de Maison Rouge, Galerie La voute, Paris.

2013

LA NUIT JAUNE, performance Nuit Blanche, Galerie Talmart, Paris.

THE CURE, Galerie Talmart, commissaire Marie Deparis-Yafil, Paris.

2012

OFFICE ART, Bibliothèque Desnos, Montreuil, France.

EGO FACTORY, l’Entrepôt, Montreuil, France.

2010

MUE, deux artistes, Galerie Art Présent, Paris.

2007

SHIFT Part II: Second person, Galerie The Phatory LLC , New York, USA.

2006

THE LITTLE WAR, Parsons school of Design, Paris, France.

SHIFT, Galerie The Phatory LLC, New York, USA.

2005

MELANGES, United Nations, commissaire Jean-Pierre Bugada, New York, USA.

2002

MESSAGES, Columbia University, commissariat Nurtureart, New York, USA.

 

 

Collectives : sélection

 

2020

OUVRAGE DE DAMES, galerie Valérie Delaunay, Paris

LE GOUT DE L’ART, château du Rivau, commissariat Patricia Laigneau, France.

NO PROHIBA, N5 galerie, Montpellier, France.

NATURE MORTE CONTEMPORAINE, centre d’art de Comines-Warneton, Belgique

SO SOLO, salon SoBD hors les murs La Trans-Galerie, (LTG) Paris

 

2019

DE(S)RIVES, invitation d’Aline Vidal, marché d’Aligre, Paris

LA MERE, Galerie Bertrand Grimont, Paris

JARDINONS LES POSSIBLES, commissaire Isabelle de Maison Rouge, les Serres de Pantin

LA MARCHE ET LA DEMARCHE, Musée des Arts Décoratifs, Paris

L’ELOGE LA CURIOSITE, invitation de Lisa Toubas, galerie Henri Chartier, Lyon

L’ANTICHAMBRE 2, invitation de l’agence Alta volta, centre d’art Georges V, Pékin, Chine

L’ENFANCE EN EAUX TROUBLES, Hgallery, Paris

CHAIR PASSAGE, invitation de Jean-Louis Fleury, la Générale, Paris

Un AIR DE FAMILLE, exposition familiale, texte de François Michaud Espace LHomond, Paris

FEMMES FEMMES FEMMES, Galerie Satellite. Paris

SO HOT&LOVELY, salon SoBD hors les murs La Trans-Galerie, (LTG) Paris.

 

2018

SO HOT&LOVELY, salon SoBD hors les murs La Trans-Galerie, (LTG) Paris

TABLEAUX FANTOMES, Musée La Piscine, invitée par Nicolas Tourte, Roubaix

ANIMA.ux une proposition de Nathalie de La Granville, au 100, Paris.

So HOT, La Trans-Galerie, (LTG) salon SoBD, Espace des Blanc Manteaux, Paris.

CLAIR DE ROUGE, Galerie Mutuo, Barcelone, Espagne.

ANATOMY OF A FAIRYTALE, commissaire Natacha Ivanova, Pornbach, Allemagne.

EBATS DE SENS, Sens intérieur, invitée par Bruno Bernard, St-Tropez.

CURIOSITE, Centre d’art le RADAR, Bayeux.

UN LOUP DANS LA BERGERIE, Galerie Castang, Perpignan.

ORGAN ICON, Le Bar, invitée par Eric Rigollaud et Nicolas Tourte, Roubaix

RIKIKI 2, Galerie Satellite, invitée par Joél Hubaut, Paris.

Salon DDESSIN, Espace Richelieu, Paris.

SO BEAST AND NASTY, salon SoBD hors les murs La Trans-Galerie, (LTG) Paris, France.

 

2017

So STRANGE, La Trans-Galerie, (LTG) salon SoBD, co-organisée avec Renaud Chavanne, Espace des Blanc Manteaux, Paris, France.

Le PARADOXE DU CARTEL, commissaire Isabelle de Maison Rouge, galerie Valérie Delaunay, Paris.

IN THE GALLERIST’S MIND, carte blanche, galerie Valérie Delaunay, Paris , France

KUNST SCHORTE, proposé par Axel Pahlavi au Projeck Traum Ventilator, Berlin.

14 SECONDES, le 116, Centre d’art contemporain de Montreuil, co-commissariat avec Marie Deparis-Yafil, Montreuil, France.

RED HOUSES, commissaire Isabelle de Maison Rouge, Galerie Métropolis, Paris.

ON NE DORMIRA JAMAIS, Galerie La Voute, Paris

 

2016

VESPER-VENUS, Centre d’Art de Mitry-Mory commissaire Marie Deparis-Yafil, Paris. *SOWOMEN, inauguration de La Trans-Galerie, (LTG) salon SoBD, co-organisée avec Renaud Chavanne, fondateur du Salon, Espace des Blanc Manteaux, Paris.

Salon DDESSIN, artiste invitée, espace Richelieu, Paris.

INDULGENCE, Galerie La Voute, commissaire Laurent Quenehen, Paris.

L’ŒIL DU COLLECTIONNEUR, Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg, invitée par le collectionneur Jean Mairet, Strasbourg.

WORKS V, galerie l’Œil Histrion, Hermanville-sur-Mer, France.

ARTNOMAD, La Littorale 6–Biennale internationale d'art contemporain d'Anglet- sous le commissariat de Paul Ardenne, invitée par l’artiste Clorinde Coranotto, France.

 

2014

SALO IV, salon du dessin érotique, commissaire Laurent Quenehen, espace 24Beaubourg, Paris.

Salon DDESSIN, avec le collectif Zamaken, Paris.

MINIARTEXTILE, avec le collectif Zamaken, Arte&Arte, Montrouge, France.

HYBRIDE 3. Biennale de Douai, Fragmentations, commissaires Paul Ardenne et Freddy Pannecocke, Douai, France.

 

2014/2013

TOILE DE JOUY, Espace d’Art contemporain HEC, commissaire Isabelle de Maison Rouge, Jouy-en-Josas, France.

 

 

2013

RITES DE PASSAGE, proposée par Sandrine Elberg, La Plateforme Espace d’Art Contemporain, Paris.

JEUX DE MOTS, Le 116, Centre d’Art Contemporain, Montreuil, France.

*MUTATION OBLIGATOIRE, Galerie AERA proposée par Anne-Claire Plantey.

 

2012

AU DELA-DE MES RÊVES. Commissariat général : Fabrice Bassemon et Magali Briat-Philippe. Commissariat scientifique Marie Deparis-Yafil, monastère Royal de Brou, Bourg-en-Bresse, France. 

 

2010

Monastère Royal de Brou & H2M- Espace d’Art Contemporain, Bourg en Bresse en résonnance de la biennale de Lyon, France.

 

2008

Monastère Royal de Brou & H2M- Espace d’Art Contemporain, Bourg en Bresse en résonnance de la biennale de Lyon, France.

 

2007

*SKIN, Mairie du 8eme arrondissement, Paris.

 

2006

BEYOND MY DREAMS, commissaire Marie Deparis-Yafil, Galerie Mondapart, Boulogne Billancourt, France.

 

2005

SEULES LES PIERRES SONT INNOCENTES, commissaire Marie Deparis-Yafil Galerie Talmart, Paris, France.

 

2004

ANCRAGE, 5 artistes, Inauguration Centre d’Art Contemporain d’Epinal, Epinal, France.

CRAC, 11éme Biennale d’Arts Actuels, Champigny, France.

52ème Salon d’Art Contemporain de Montrouge, Paris, France.

 

2003

51ème Salon d’Art Contemporain de Montrouge, Paris, France.

 

2001

POST NOTES, MIDWAY, commissaire Adam Carr, Saint Paul, Minnesota, USA.

POST NOTES, ICA, Institute of Contemporary Arts, commissaire Adam Carr, London, UK.

 

1999

FREEDOM NOW, Chelsea Metropolitan Pavillion, commissaire Sarah Belden, New York.

POST-IT, Floating IP Gallery, proposé par Adam Carr, Manchester, UK.

MULTITUDE, Artists Space, proposé Laurie Firstenberg & Irene Small, New York, USA.

NURTUREART at Pfizer, Pfizer Inc., New York, USA.

FIVE, 5 artists, 5 installations at Vitrine 5, New York, USA.

100- HOLLANDTUNNEL », proposée par NurtureArt, Brooklyn, New York.

 

1997

TALENTSITE, VISION 21, Half Human warehouse, Brooklyn, New York, USA 1997

ART AGAINST AIDS, Stricoff Fine Art, Ltd., New York, USA 1996

CINCO CARAS, La Galerie Altos de Chavon, République Dominicaine

 

 

Publications et presse

 

« La vie la mort », Les cahiers du témoignage Chrétien, hivers 2020, texte de Jean-François Bouthors.

« Corine Borgnet, la sculpture jusqu’à l’os » Le Journal des Arts, du 17 au 30 janvier 2020, texte de Henri-François Debailleux.

« Marche et démarche, une histoire de la chaussure » catalogue de l’exposition présentée au musée des Arts décoratifs, à Paris, du 7 novembre 2019 au 23 février 2020. Editions MAD

« Le gout de L’art », catalogue de l’exposition, soutenue par la région Centre-Val de Loire, direction éditoriale Patricia Laigneau pour le Château du Rivau.

« Corine Borgnet, tempête iconoclaste » le 3 avril 2019, Ouest-France.

« Sans Foi ni Particule », 2017, Editions Courtes et Longues.

Beaux Art magazine, par Stéphanie Pioda, Corine Borgnet Sans foi ni Particule, oct 2017.

 « Ta Race, moi et les autres » Marie Desplechin & Betty Bone, Editions Courtes et Longues.

« Toile de Jouy, Regards contemporains » Catalogue de l’exposition, 2017, Espace d’art contemporain Hec.

« So Women », catalogue de l’exposition, 2016.

« L’Extraordinaire histoire d’un Porte-Peau », Edition SMAC, texte de Corine Borgnet, préface de Marie Deparis-Yafil, 2016.

Revue Area (numéro 31) « No style But Style » : couverture et entretien avec Alin Avila, 2015. 

Hybride 3, catalogue de l’exposition, 2015.

« L’Art en question », Christiane Lavaquerie-Klein et Laurence Paix-Rusterholtz, Editions Courtes et Longues, 2014.

« Au-Delà de Mes Rêves », catalogue de l’exposition, Monastère de Brou et H2M, textes Marie Deparis-Yafil, 2013.

Tous Montreuil, Tête de l’art : « Corine Borgnet : son art du Post it », 7 février 2013.

Créer avec : Vinci, Warhol, Vermeer, Magritte, Picasso, Kandinsky, Matisse, Edition Courtes et Longues, 2006/2012.

« Incontournables », Christine Bard, Editions Made in Montreuil et Folies d’Encre, 2011.

 « A decade of negative thinking », une publication de Mira Schor, 2009.

Salon de Montrouge, catalogue de l’exposition : 2007.

Salon de Montrouge, catalogue de l’exposition : « l’Ephémère, le Fugitif, le Multiple », 2006.

Encyclopaedia Britannica, « Tower of Babel », février 2003.

New York Times, Art in review, « Multitude » par Holland Cotter, 11 octobre 2002.

« Multitude », catalogue de l’exposition, « Artists Space », 2002.

Time Out, « Multitude » par Laura Auricchio,26 Septembre-3 Octobre 2002.

Art Actuel, Tour de Babel, Mars 2002.

Columbia Daily Spectator, Arts: « The Tower of Babel Wrought in Notes » par Kathie Baker, 7 mars 2002.

New York Times, Metro Sunday, « From a Clutter of Post-It Notes, Confusion Art » par Susan Saulny, 10 février 2002.

Nurtureart, « Messages/permutated Post–it » par Georges Robinson, 2002.

Undiplomatic Times, « The passing scene », 2002.

L’évènement du Jeudi, « Têtes de l’art : New York explose » 16 décembre, 1998.

Listin Diario, « Cinco Caras », avril 1996.

 

Radio et télévision

 

France Culture, Encyclopédie des mauvais genres, interview par Céline du Chèné, émission du 18 déc. 2019.

France 5, Passage des arts, Claire Chazal, émission du 2 déc. 2019 dans le cadre de l’exposition la Marche et la Démarche au MAD

Telif-TV. JT régional, Grand Paris Culture « Corine Borgnet et ses Post-it », 13/02/ 2013

ARTE, émission Entrée libre, 11 février 2011

Radio France International, « sortir dans le Monde » service culturel de RFI, juin 2002 Reportage d’Anne-Marie Caparmaccio, émission de Joél Costi.

 

 

Publications Numériques

 

Viellecarne.com, « Le dernier souper !!! » Stéphane Loison, 21 décembre 2019.

Aluring.com, portrait de Corine Borgnet, Clément Sauvoy, 10 décembre 2019

ArtsHebdoMedias, « Les insolentes vanités de Corine Borgnet », Le jeu des mots rétrospective de l’artiste 2018 par Véronique Godé.

DAMEPIPI.TV, Corine Borgnet, Sans Foi ni Particule, nov 2017

Pointcontemporain/Agenda exposition, Sans foi ni Particule, sept 2017.

ArtsHebdoMedias, Corine Borgnet, Sans foi ni Particule, sept 2017.

Marion Zilio publication web : « Déplier l’éternité »,25 juin 2017.

Blog.lemonde.fr/Strasbourg-le-MAMC-et-lexposition-loeil-du-collectionneur/T.Sabatier, 30 novembre 2016.

Arte.TV, « Rites de Passage », 2 mars 2015 Art–Culture, « Rites de Passage », 2015.

Paris-Art, « Rites de Passage », 25 février 2015.

ArteFactMag, « Mutation Obligatoire », art&culture par Anne-Claire Plantey, oct 2014.

ArtHebdoMedias, « Dormir…Rêver…Créer » par Sylvie Moinet–Fels, 8 janvier 2014.

Artland–magazine, « Art et rêverie », par Isabelle de Maison Rouge, janvier 2014.

ArteFactMag, « Corine Borgnet, The Cure », art & culture par Anne-Claire Plantey, 2013.

Publication web de Marie Deparis-Yafil critique d’art, « The Cure », le 17 aout 2013.

Publication web de Marie Deparis-Yafil critique d’art, « Ego factory », 25 septembre 2012.

Publication web de Marie Deparis-Yafil critique d’art, « Urgent », 10 octobre 2011.

 

 

Lectures et performances 

 

Conversation entre Paul Ardenne et Corine Borgnet, autour de « The last supper/ Le dernier souper », 18 Jan, 2020 à La Galerie Valérie Delaunay, Paris.

Rencontre-Projection, présentation du livre « L’extraordinaire histoire d’un Porte-Peau » et sa continuité sur la plateforme A&U d’Isabelle de Maison Rouge, association Carré-sur-Seine, cycle écoutez-voir, Boulogne-Billancourt, mai 2016.

« Jeux de mots », lecture au 116 : Centre d’Art Contemporain de Montreuil, 2014.

« Sommes-nous tous connectés ? » à l’occasion de la parution du livre « L’art en question » (édition courtes et longues). 

Lecture à la galerie AERA, « Mutation obligatoire », novembre 2014.

Performance « Nuit jaune », Nuit blanche, Galerie Talmart, octobre 2013.

Performance « The Duel », exposition « The Cure », Galerie Talmart, septembre 2013.

 

 

Résidence 

 

Cultural Center Altos de Chavon, Fondation/Parsons School of Design : artiste en Résidence République Dominicaine, 1996.

Corine Borgnet

www.corineborgnet.com